[J’ai testé] Le poussette café à Tôkyô!

En vérité, j’exagère… il n’existe pas (encore?) de poussette café à Tôkyô .. par contre des cafés à chats ou des cafés pour chien, ça existe!
Cela dit, j’ai eu la grande surprise, en arrivant devant Junoesque – le bagel café qui a sauvé mon âme avec son Saumon-Cream cheese il y a 2 semaines – de voir une rangée de poussettes alignées sur la terrasse et à peu près autant à l’intérieur!! Quelle joie d’entendre des rires d’enfants qui jouaient ou récitaient des politesses en attendant que maman paye. Quel plaisir de voir quelques gamins s’amuser ensemble, pendant que les mères bavardaient autour d’un bagel ou d’une boisson.

Il faut admettre que le quartier de Setagaya,  et plus précisément autour de la gare de Jiyugaôka (à 20min de Shibuya par la Toyoko Line qui relie Shibuya et Yokohama), est une espèce de 17ème façon Batignolles tôkyôite. Un peu excentré, c’est un quartier résidentiel calme, qui se distingue par le tarif exorbitant de ses loyers, ses boutiques de prêt à porter haut de gamme (Comptoir des cotonnier, par exemple… c’est français, donc c’est haut de gamme ici), ses pâtisseries et confiserie (Dalloyau, Paris s’éveille, Le Vent de Ludo – meilleur ouvrier de France, expatrié – ou Lindt… en plus des traditionnelles pâtisseries japonaises) et son maire qui mène une action pro-enfant! Du coup, on y croise une population du type jeune couple CSP+ avec ou sans enfant, avide d’une certaine qualité de vie, à quelques stations de Shibuya ou de Shinjuku.

Et aujourd’hui, mardi, à l’heure du déjeuner c’était réunion de maman au Junoesque café! Arrivées vers 13h et reparties après 15h, j’ai pu compter 4 à 5 groupes différents de mamans qui se sont installés dans ce même café. Certaines d’entre elles se sont quittées en se lançant un joyeux “mata raishû” (à la semaine prochaine), remballant poussette et bambin chacune de leurs côtés. A croire donc, que c’est un point de rendez-vous connu et reconnu!

Et je vous conseille fortement ce café “Junoesque”, dont il existe bien des boutiques de vente à emporter mais un seul café pour manger sur place, à Jiyugaôka. Compter 800 à 900¥ pour un sandwich avec sa salade et ses frites (plus une soupe en menu le midi), et un drink set intéressant (moins cher que la boisson seule), sachant que l’on peut demander un “refill” (o-kawari) d’eau chaude pour son thé!  Pour ne pas gâcher son plaisir, le café dispose d’une petite terrasse, fait rare pour être soulign2 à Tôkyô, bien agréable quand il ne fait pas trop chaud, l’intérieur étant climatisé.

J’avais été très bien reçue lors de mon premier passage avec Eilinn, et je comprends pourquoi, l’équipe étant habituée à recevoir poussettes et mamans! Aujourd’hui, elle était d’ailleurs en pleine forme et je me suis autorisée à la laisser crapahuter à quatre patte dans le café. Ses genoux, pieds et mains étaient noirs à la fin, mais quelques lingettes utilisées ne seront jamais aussi précieuses que les fous-rires qu’elle a piqué et les immenses sourires à 6 dents qu’elle a pu distribuer!

Et pour finir la journée, une séance shopping de CD à Shibuya, plus le Donki Hote, où j’ai trouvé une peluche – marionnette de loup qui fait marrer Eilinn, avant de remonter vers Aoyama (où il y avait encore des Koi Nobori!) et redescendre Omotesando, en tournant après la pâtisserie Pierre Hermé, pour longer les magasins de luxe, Petit Bateau,l’Oriental Bazaar, Kiddy Land…
Mine de rien, demain, il y a une nouvelle sortie “tokyo-maman”, en  mode pique-nique!

Adresses :
Junoesque Bagel Café :  7-2-9 Okusawa, Setagaya-ku, Tokyo http://www.junoesque.jp/
Le Vent de Ludovic : 2-19-15 Todoroki, Setagaya-ku, Tokyo  http://www.palaisdepain.co.jp/

Advertisements

Fuji matsuri au Kameido Tenjin : le festival des Glycines en fleur.

Un premier post dénué de comparaison (enfin presque…)

Au Japon, tout est histoire de saisonnalité : les haiku, les festivals, la nourriture, les banalités dans les phrases… (oui, il y a même des codes pour commencer sa correspondance en fonction de la saison…). Après les cerisiers en fleurs (mars), ce sont au tour des azalées (avril), puis des glycines de fleurir… en mai. Cette année, le printemps a de l’avance – contrairement à la France – donc les glycines, aussi, ont près d’un mois d’avance.

Mon amie Séverine, ayant eu un tuyau par un de ses élèves,  a proposé que nous allions voir les glycines en fleur au temple de Kameido, au Nord-Est de Tôkyô. Le parc n’est pas immensément grand, mais toutes les allées sont recouvertes de pergolas qui permettent aux glycines de s’épanouir autour d’un grand étang, où lézarde au soleil les tortues (亀 / kame) et ondulent les carpes (鯉 /koi).

Vous jugerez vous-mêmes mais c’est évidemment très joli et agréable de flâner sous les arcades faites de glycines. Malheureusement, la saison étant précoce et les pluies peu nombreuses cette année, les grappes de glycine sont pauvrettes (et je me dis que le jardin de Monet à Giverny devrait être absolument magnifique cette année. si vous êtes un lecteur en France et que vous n’avez jamais visité Giverny je vous ordonne d’y aller sur le champ, vous ne regretterez pas les jardins japonais).

Après cette charmante balade – interrompue par les fesses sales de ma fille – Séverine m’a fait découvrir un autre endroit charmant de Tôkyô, Yanaka, près de la station Nippori. Il y a là-bas un salon de thé – le Chayutei, apparemment très réputé, puisqu’on peut y attendre jusque 1h30 pour avoir une place le week-end – qui sert des pâtisseries à se damner, décorées avec des silhouettes de chats et des thés japonais dont le goût frôle la perfection!

Puis nous avons descendu le shotengai (rue commerçante) de Yanaka, où règne toujours les chats :  boutique d’accessoire divers avec des chats, chats à l’entrée des magasins, divers chats décorant les bouts de toits de la rue… Cats, cats, everywhere!! La rue est petite en elle-même mais elle vaut clairement le détour, et si vous n’avez pas une poussette et du temps pour essayer les petits restaurants qui la jalonne, alors faites-vous plaisir.

J’avoue, mes chats me manque… d’ailleurs prochainement, je vous écrirai un article sur les Neko Café, mais je veux d’abord en essayer un ou deux supplémentaires!! Si vous avez des adresses à me communiquer, n’hésitez pas!

Aller plus loin :
Kameido Tenjin  http://www.kameidotenjin.or.jp/english/
Chayutei (Salon de thé) : http://chayu-tei.jp/access.html