Privés de vacances pour cause de crèche en surnombre

(attention, j’ai été mise au défi d’écrire un billet en mode Le Gorafi / site de news improbables et ubuesque)

Quand Francis et Claudine (les prénoms ont été changés), fringants sexagénaires de la région parisienne, ont décidé de prendre une semaine de vacances avec leur petits-enfants ils ne se doutaient pas que la recherche d’un lieu de villégiature tournerait au calvaire pour cause de … crèche!

On se disait, bien naïvement, que prendre des vacances en septembre serait idéal. Nous profiterions de la seule semaine de beau temps de l’été, sans subir la marée des aoutiens. Nous sommes retraités, vous savez, nous ne sommes pas à cheval sur les dates.” précise Claudine.

Dans leur recherche d’un club vacances, ils s’imposent cependant de trouver un baby-club ouvert et prêt à accueillir leurs deux petits-enfants, âgés de 8 mois et 2 ans. De nombreux villages vacances proposent en effet des espaces animés par des professionnels pour les enfants de 3 mois à 17ans, selon des tranches d’âges. “Nous n’avions pas imaginé que ceux-ci seraient fermés dès le 30 août”, remarque, déçue, Claudine.

En effet, les clubs vacances, ouverts même en dehors des périodes de vacances scolaires, savent bien que la France a enfin trouver une solution au manque d’accueil collectif pour les enfants de moins de 3 ans. Comme les enfants scolarisés, les enfants disposent tous d’une place en crèche et ne doivent surtout pas manquer leur rentrée, sous peine d’être mal vu par l’équipe enseignante. Le service d’accueil des tous-petits dans un village vacances famille, quel que soit l’organisme est donc superflu passé le 30 août.

“C’est embêtant, confie Claudine (oui Claudine est un peu la seule qui parle parce que Francis il râle tout le temps mais ne fait rien), on adore nos petits-enfants, mais comme nous les gardons le reste de l’année – nous devons faire partie de la seule commune de France qui a encore des problèmes de crèches saturées – nous aurions bien aimé pouvoir leur offrir un petit aperçu de la collectivité, et surtout, pouvoir profiter également de vacances ! S’il n’était pas possible de les occuper par un accueil en baby-club, je pense que nous renoncerons à nos vacances. Foutues crèches trop nombreuses dans ce pays!” explose-t-elle enfin.

Après plusieurs heures de recherche intensive sur les sites Internet de tous les organismes et villages vacances aux places disponibles en septembre, Claudine et Francis ont finalement trouvé, avec l’aide de leur fille, un seul et unique club vacances pouvant répondre à leur humble exigence. Les vacances sont sauves, mais l’année prochaine s’annonce compliquée encore…

Tout ça pour dire que PapiMami sont partis depuis hier en Vendée avec les piots, et on me souffle dans l’oreillette que la première demi-journée de Tornade (2ans) et Zéphyr (8 mois) vient juste de se terminer! J’ai hâte de savoir comment cela s’est passé. Je vous avoue que j’ai profité de ma pause pour m’enquérir de nouvelles, et qu’apparemment, après les pleurs et angoisses d’usage, tout serait rentré dans l’ordre.

Je pars ce week-end les rejoindre, j’aurais l’occasion de tester le co-voiturage! Quelle aventure!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s