Suiten-gû Jinja, un temple pour les bébés à naitre et les jeunes mamans.

Comme vous avez pu le remarquer, ma vie tourne autour des bébés : la mienne, certes, mais en visitant le temple Suiten-gû, je ne pensais pas qu’à moi, mais toutes les jeunes et les futures mamans de mon entourage, puisque ce temple est dédié aux bébés, qu’ils soient encore foetus, à naitre ou déjà nourrisson.
En effet, les mères viennent ici prier ou se faire bénir pour une grossesse, un accouchement ou le bonheur et la sécurité de leurs enfants. Que des thèmes qui me sont désormais chers.

A la base, le temple de Suiten-gû est originaire de Fukuoka (tout au Sud-Ouest du Japon) et a été déplacé plusieurs fois dans Tôkyô avant “d’atterrir” à sa localisation actuelle… d’ailleurs, fait incongru pour un pays de tradition tout-ça, tout-ça (irony inside), le temple est situé sur un parking! Quand on vous dit que tradition et modernité…

Comme je ne suis pas très en veine, premièrement je n’avais pas consulté les horaires “d’ouverture” (avant 15h pour les comptoirs), et deuxièmement le temple est actuellement en travaux et une partie de celui-ci a été temporairement déplacé plus loin. J’imagine la scène en France : “bonjour, cette église est en travaux, veuillez faire 500m, vous trouverez des cierges et des porte-bonheur à vendre dans les préfabriqués, merci”. Bref, je suis déçue, pas de jolis porte-bonheur, un o-mikuji 中吉 (prédiction de chance modérée, au milieu…), et un temple carrément désert…

De plus, je ne saurai dire si c’est pendant les travaux ou pas, mais il est apparemment interdit de prendre des photos du temple. Heureusement, le petit gardien – qui nous avait précédemment interdit les photos – nous a proposé de faire une photo devant le temple.

IMG_0656

Après cette petite visite (genre 15min top chrono), nous avons rejoint la gare de Tôkyô pour le dîner du soir dans un restaurant d’okonomiyaki (un des meilleurs de Tôkyô, avec des plats traditionnels de Kyôtô d’où sont originaires les okonomiyaki), en passant par un quartier commerçant (amazake-yokochô) où nous avons repéré de nombreux bistrots, bars à vin et boulangeries françaises (à 600¥ la quiche lorraine, je serai tentée).

Aller plus loin :
Suiten-gû Jinja : http://www.suitengu.or.jp/
Restaurant : http://www.o-kizi.jp/
Amazake Yokocho (selon Tokyo Eye de la NHK) : http://www3.nhk.or.jp/nhkworld/english/tv/tokyoeye/archives20130109.html

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s